la liberté....

Publié le par arretezdemontrertoujourslesmemes

freedom1.jpg

 

Pour certains une chose prise pour de l'argent comptant, et pour d'autres, une chose abstraite, car pas présente.

 

On vit dans un pays dit libre...mais rien n'est moins sûr. En comparaison avec beaucoup d'autres pays, bien sûr, on est bien plus libre. On ne va pas en prison ici, si on parle contre le gouvernement. (mais il se pourrait que l'on trouve d'autres moyens de te faire taire...hélas!!!)

 

On ne lapide pas les femmes, d'être tombées amoureuses.

 

On ne connaît plus la peine de mort en France.

 

On ne te coupe pas la main, si tu voles.

 

De ce coté là, on est tranquille, nous.

 

Mais on n'apprecie pas assez notre liberté de penser, si on se laisse influencer par ce que les multinationales veulent bien nous faire croire par le biais des grands médias.

 

Si on croit certains politiciens, qui veulent nous pousser plutôt à droite ou à gauche, au choix.

 

Notre liberté, aquise, on le croit...parce qu'on nous le dit..mais est-ce vraiment vrai?

 

Sommes-nous libres?

 

Pensons-nous par nous mêmes?

 

Amnesty fête ses 50 ans, quoique ici le mot "fête" est un peu mal placé, car en réalité Amnesty ne devrait même pas exister...si nous respections la liberté des autres, bien sûr dans la limite possible, car un crime est un crime et il se doit d'être corrigé, et le criminel doit être aidé à comprendre son acte pour évoluer, lui aussi.

 

Même si les larmes coulaient le long de mes joues, en regardant cette vidéo, elle m'a fait réfléchir à ma propre liberté...

 

Quelles réflexions elle vous laisse?

 

 

 

 

 

merci Crisis!! ;)

 

 

Un comm d'Emmanuel, que je voudrais partager avec vous:

 

  • Encore une fois un super thème abordé par Esther. Je pense qu'on doit d'abord être heureux de vivre dans un pays qui a autant de liberté. Cependant, il ne faut pas pour autant se satisfaire de nos acquis car les privations de liberté sont discrètes voir sournoise en France. Cela commence à l'école, où l'on prive les enfants de liberté de penser, en les formatant dans un conformisme imposé. Ensuite on les reformate avec la télévision qui est le principal outils de lissage des esprits. Enfin par le discours politique relayer avec ferveurs par les journalistes. Pour autant cette situation a une solution : éteindre ou même supprimer la TV, ne pas se contenter des grands médias bien pensant sur Internet mais aller jeter un coup d'oeil sur des sites comme rue89 ou agoravox, essayer de varier les points de vue sur des sujets. Il y a quelques années on a demandé aux français leurs opinions sur la constitution européenne. Nous (dont moi) avons répondu non. Suite à cela on peut retrouver 2 privations de libertés : - la première des journalistes qui ne comprenaient pas la réaction de ces "stupides" français : le terme n'a pas été prononcé directement mais le sentiment était tellement claire sur ce sujet qu'on ressentait bien cet adjectif à notre encontre. - la seconde privation de liberté est la réaction du pouvoir qui a réunit les sénateurs et les députés pour imposer cette constitution refusé par la majorité des français. Je proposerais qu'on interdise d'aller à l'encontre des décisions du peuple français démocratiquement exprimés à l'avenir et qu'on nous consulte un peu plus souvent par référendum. On pourrait dire de même de la politique nucléaire en France. Qui nous à demander notre avis pour savoir si on acceptait ou nous d'avoir des centrales près de chez nous. Bien d'autres sujets de ce genre pourrait être cités. On pourrait en faire un livre. Pour terminer je ne citerais que la décision des ex-membres du PSU (parti socialiste Unifié) qui ayant intégré les verts en 1992 ont clamés que l'écologie était à gauche et non pas indépendante. Alors que les autres écolos du monde entier restent indépendant (voir les verts allemands) nous en France on est catalogués à gauche. D'ailleurs d'un point de vue général en France si un parti n'est pas de gauche alors il est à droite. Sauf que l'Alliance Ecologiste Indépendante ne reconnait pas le système de la droite ni celui de la gauche comme des système vivable et encore moins sain pour la planète. Nous ne sommes ni de droite ni de gauche. Enfin ceci semble bien puérile face à nos voisins terriens qui vivent dans des pays où l'on ne peut s'exprimer librement sous peine de se voir emprisonné ou tué. Mais tout de même on doit remettre en question le bien pensant de notre société pour se demander si au fond de nous on accepte ce genre de pensée unique. Emmanuel

 

Commenter cet article

azer 26/06/2011 00:51



Mimizan organise sa première corrida :

http://www.feria.tv/news-597_la-premi%C3%83%C2%A8re-corrida-de-mimizan.html

http://torosyferias.blogs.larepubliquedespyrenees.fr/archive/2011/02/03/une-corrida-a-mimizan.html

et la manif anti-corrida le 23 JUILLET :

http://taomugaia.canalblog.com/archives/2011/06/24/21471662.html#comments



Emmanuel 22/06/2011 09:33



Euh je ne sais pas quoi dire !


Merci d'avoir publier mon commentaire directement sur ta page. J'en suis très honoré.


 


Bisous Esther.


 


Emmanuel



arretezdemontrertoujourslesmemes 19/08/2011 16:57



moi je sais ce que je veux te dire: merci, merci de ton authenticité , courage et bienveillance!



Emmanuel 21/06/2011 10:47


Encore une fois un super thème abordé par Esther. Je pense qu'on doit d'abord être heureux de vivre dans un pays qui a autant de liberté. Cependant, il ne faut pas pour autant se satisfaire de nos
acquis car les privations de liberté sont discrètes voir sournoise en France. Cela commence à l'école, où l'on prive les enfants de liberté de penser, en les formatant dans un conformisme imposé.
Ensuite on les reformate avec la télévision qui est le principal outils de lissage des esprits. Enfin par le discours politique relayer avec ferveurs par les journalistes. Pour autant cette
situation a une solution : éteindre ou même supprimer la TV, ne pas se contenter des grands médias bien pensant sur Internet mais aller jeter un coup d'oeil sur des sites comme rue89 ou agoravox,
essayer de varier les points de vue sur des sujets. Il y a quelques années on a demandé aux français leurs opinions sur la constitution européenne. Nous (dont moi) avons répondu non. Suite à cela
on peut retrouver 2 privations de libertés : - la première des journalistes qui ne comprenaient pas la réaction de ces "stupides" français : le terme n'a pas été prononcé directement mais le
sentiment était tellement claire sur ce sujet qu'on ressentait bien cet adjectif à notre encontre. - la seconde privation de liberté est la réaction du pouvoir qui a réunit les sénateurs et les
députés pour imposer cette constitution refusé par la majorité des français. Je proposerais qu'on interdise d'aller à l'encontre des décisions du peuple français démocratiquement exprimés à
l'avenir et qu'on nous consulte un peu plus souvent par référendum. On pourrait dire de même de la politique nucléaire en France. Qui nous à demander notre avis pour savoir si on acceptait ou nous
d'avoir des centrales près de chez nous. Bien d'autres sujets de ce genre pourrait être cités. On pourrait en faire un livre. Pour terminer je ne citerais que la décision des ex-membres du PSU
(parti socialiste Unifié) qui ayant intégré les verts en 1992 ont clamés que l'écologie était à gauche et non pas indépendante. Alors que les autres écolos du monde entier restent indépendant (voir
les verts allemands) nous en France on est catalogués à gauche. D'ailleurs d'un point de vue général en France si un parti n'est pas de gauche alors il est à droite. Sauf que l'Alliance Ecologiste
Indépendante ne reconnait pas le système de la droite ni celui de la gauche comme des système vivable et encore moins sain pour la planète. Nous ne sommes ni de droite ni de gauche. Enfin ceci
semble bien puérile face à nos voisins terriens qui vivent dans des pays où l'on ne peut s'exprimer librement sous peine de se voir emprisonné ou tué. Mais tout de même on doit remettre en question
le bien pensant de notre société pour se demander si au fond de nous on accepte ce genre de pensée unique. Emmanuel


arretezdemontrertoujourslesmemes 22/06/2011 08:19



je vais copier tn comm et le mettre dans le texte!!!! merci Emmanel, excellent ton comm!



Mamapasta 21/06/2011 08:11



le rôle du berger n'est-il pas de mener son troupeau sur de belles pâtures et de les protéger afin qu'elles soient grasses et saines, donc rentables le jour ou il les mène à l’abattoir ?



arretezdemontrertoujourslesmemes 22/06/2011 08:15



Mince, je ne l'avais pas vu comme ça...oui, hélas  c'est ça, donc pas de berger, mais un guide alors!



Mamapasta 20/06/2011 22:50



non, pas de berger, on retombe dans la pensée unique, chacun doit aller dans le bon sens par sa propre volonté, un bon guide est celui qui enseigne comment apprendre, surement pas celui qui dicte
une vérité dogmatique....



arretezdemontrertoujourslesmemes 22/06/2011 08:15



très pertinente! oui, un vrai berger, un vrai guise est celui qui nous enseigne comment penser par nous mêmes! je vote!!!!! :)