1492 à Fukushima, le même terrier

Publié le par arretezdemontrertoujourslesmemes

 

Voici un texte qui m'est parvenu....et qui est une parfaite exemple de ce que j'essaie de dire sur ce blog....laissons parler les autres.

Ecoutons ceux qu'on ne nous montre pas forcement à la télé, dans les médias....

Il y a des personnes qui ont des idées comme nous, mais à force d'entendre toujours les mêmes personnes, on en finit par croire que nous sommes les seules à penser de cette façon différente et que ce sont ceux qui parlent dans les médias qui doivent donc forcement avoir raison...ben oui!  Sinon, pourquoi les médias leur donnent la parole tout le temps?

 

 

 


terre-plate.jpg

 

 


 

Les malheurs qui nous arrivent proviennent largement de la soumission des décideurs au  « conventionnel ».


Selon les cas et les époques, les décideurs sont les financiers, les « intellectuels », les médias, les politiques, les religieux, les scientifiques mais aussi les citoyens : ils choisissent leurs façons de voter et de consommer.

Fondamentalement, l’Histoire de l’Humanité est l’Histoire de la croyance humaine.

Sans remonter à Socrate ou Jésus, 500 ans d’Histoire prouvent largement la première affirmation de ce texte. Avant l’aventure Christophe Colomb (1492), la croyance est qu’au bout des mers, se trouve un précipice.

1543 est une année mémorable, l’anatomiste flamand André Vésale est le premier médecin qui remet en cause 1300 ans de thèses du médecin grec Galien. Il fait paraître son œuvre magistrale sur le corps humain. Son audace d’étudier des cadavres, procédé interdit par le Pape qui préférait l’expérimentation animale (déjà !), allait être profitable à tous.

La même année, Nicolas Copernic explique que la Terre n’occupe pas la place centrale de l’Univers !

Tous 2 sont vilipendés.

En 1628, le médecin anglais Harvey publie à Francfort un Traité où il démontre la communication entre les différentes parties de l’appareil circulatoire et le rôle principal du cœur (que Colombo attribuait au foie). Cette découverte, montrant le caractère mécanique de la circulation, bouleverse les notions traditionnelles de la médecine et de l’anatomie, provoque l’hostilité du corps médical constitué.

En 1632, Galilée négociant constamment avec les autorités, réussit à publier le « Dialogue sur les deux principaux systèmes du monde » dans lequel il expose la validité du système copernicien face au système de Ptolémée qui fait de la Terre le centre de l’Univers. Le tribunal de l’Inquisition se réunit et, jugé et condamné le 22 juin 1633, Galilée part en résidence surveillée.

Newton découvre la gravitation universelle. Son ouvrage « Les principes mathématiques de la philosophie naturelle » paraît en 1687. Mais ses thèses seront difficilement acceptées sur le continent avant le milieu du 18ème siècle.

Le Français Denis Papin est le premier qui a l’idée d’utiliser la pression de la vapeur d’eau pour fournir de l’énergie (1707) dans l’anonymat général. James Watt bouleversera le cours de l’humanité avec « sa » machine à vapeur 70 ans après.

La Révolution française de 1789 ne fut pas un rassemblement d’aimables citoyens, mais un immense prolétariat ignorant qui, émergeant d’une apathie prolongée, liquida dans le sang, en cinq années dramatiques, l’oppression accumulée de treize siècles.

Voilà 200 ans, l’égyptologue français Champollion est raillé par presque tous car il remet en cause l’âge de l’humanité. Darwin allait subir le même sort.

 

Darwin.jpg

Le physicien britannique Mickael Faraday montre que l’électricité et le magnétisme sont les 2 facettes d’un même élément. La Science est stupéfaite.

Abraham Lincoln est assassiné (1865) car il veut abolir 300 ans d’esclavagisme.

En 1866, le religieux et botaniste autrichien Mendel, publie les lois sur l’hybridation, qui contribueront au fondement de la génétique. Elles passent alors inaperçues et seront « redécouvertes » 30 ans plus tard par le Hollandais De Vries.

1893 : la Nouvelle Zélande est la risée du monde, elle accorde le droit de vote aux femmes !

Voilà 100 ans, Einstein est moqué par ses confrères. Il doit faire un travail d’archiviste…

Roosevelt gagne les élections en 1932 aux Etats-Unis avec sa « nouvelle donne » (new Deal) : une série de programmes d’aide favorisant la reprise économique et l’emploi. Une aide sociale voit le jour mais aussi de gros projets de travaux publics sont lancés. Cela parait très audacieux à l’époque.

25 ans après le Titanic, le zeppelin Hindenburg (le plus grand aéronef jamais construit) sombre en 1937. La folie des grandeurs, dénoncée par quelques uns alors, allait faire une pause.

 

ghandi.jpg

Gandhi veut libérer l’Inde pacifiquement. Il y parviendra en 25 ans et sera assassiné (1947).

La Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) est créée par le Traité du 18 avril 1951 et symbolise l’improbable réconciliation franco-allemande. Qui l’eut imaginé en 1945 ?! Deux hommes politiques français, Monnet et Schumann, expriment ce qui ressemble à une pure folie : « Les Allemands sont devenus si barbares, si cruels, si éloignés de la « civilisation », qu’il n’y a qu’une solution : ils doivent devenir membres de la future famille européenne qui doit être rebâtie ».

En 1954, le colonialisme bascule. La défaite des forces françaises à Diên Biên Phu, inimaginable pour beaucoup, est une étape décisive de la fin de la présence coloniale occidentale dans une large partie du monde.

Voilà 40 ans, Rachel Carson dénonce les produits chimiques. Elle est méprisée comme le Club de Rome qui remet en cause la Croissance.

Les informaticiens américains Cerf et Khan élaborent dans la solitude un système qui deviendra… internet.

Un ouvrier polonais, Lech Walesa, clame avec quelques amis en 1980 qu’il va faire tomber la dictature « communiste » et le mur de Berlin. Il passe pour un fou.

 

MUR_DE_BERLIN-11.jpg

Le professeur Jacques Benveniste propose son principe de « mémoire de l’eau » Elle suppose que l’eau garde une mémoire des substances qu’elle a contenu, alors que les dilutions ont fait disparaître ces substances de la solution aqueuse.

Depuis 50 ans la norme est de faire baisser les coûts de production. Les lobbies agro-industriels font libéraliser le secteur de la viande bovine, ils ne s’attendent pas aux effets désastreux de leurs décisions sur la santé animale et humaine. En 1996, l’affaire de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) dite de la « vache folle », jette la suspicion sur certaines pratiques agricoles.

En 1997, une épidémie de peste porcine se déclenche aux Pays Bas ravageant la totalité d’une filière. Après les vaches, des millions de porcs sont abattus. La fin du millénaire voit monter une « grande peur » inattendue : celle de la nourriture quotidienne. De la « vache folle », au poulet à la dioxine, en passant par le bœuf aux hormones, le soja transgénique, les farines au jus de cadavre données aux animaux de boucherie ou aux poissons d’élevage…

Pourtant « tout le monde » avait confiance en l’industrie agroalimentaire et aux contrôles publics.

Les affaires du sang contaminé, de l’amiante sont du même acabit.

 

phpThumb_generated_thumbnailjpg.jpg

Le réseau social Facebook est lancé sur internet par Mark Zuckerberg depuis une chambre à

Harvard (utilisé aujourd’hui par 10 % des Terriens).

On reconnaît en 2008 que le libéralisme sans foi ni loi est un fléau mondial. Mais la norme planétaire reste le libre échange, le profit immédiat, la spéculation et la déesse Croissance.
En 2009, l’OMS et la plupart des gouvernants mondiaux alertent les populations sur le virus H151. Fausse alerte qui laisse de côté les 60 millions de décès annuels planétaires prématurés à cause des folies comportementales humaines.

Les affaires du Médiator en France et du désastre nucléaire japonais remettent en cause des croyances collectives au prix de souffrances graves. Mais la pire croyance collective est le dénominateur commun à la crise financière, aux inégalités insultantes, au chômage de masse, à la crise alimentaire, au réchauffement climatique, au désastre nucléaire japonais…Il s’agit de l’obsession de dominer.

 

lavage-cerveau.jpg

Elle oblige au toujours plus, à la compression du temps, à l’absence de remises en cause, à l’oubli des relations humaines, à l’irresponsabilité, au mépris…

Mais vos schémas réactifs ne sont en fait pas vôtres. Vous les avez acquis depuis l’enfance, les empruntant de vos parents, d’expériences plus ou moins bien vécues, de la société et du monde. Même la plupart des pensées et des désirs qui vous traversent proviennent de ce que vous avez emprunté à cette société. Ces schémas acquis tendent à empêcher votre conscience d’atteindre un niveau plus élevé. Votre esprit n’a peut-être pas encore commencé à fonctionner !Le mental qui fonctionne en vous aujourd’hui est le mental collectif de la société. C’est pour cela qu’il vous arrive d’être faible et malheureux ! On pense à votre place.

On comprend alors pourquoi la plupart des personnes, connues et inconnues, ont pris pour argent comptant les affirmations scientifiques, l’amiante, les agences du médicament, la chimie, les décisions de l’industrie agroalimentaire, le nucléaire, les forages en eaux profondes, le pétrole, le plastique, la viande…et les dictatures…

Le consentement aveugle, sous sa pire forme, a produit le nazisme.

Remettre en cause ce que l’on prend pour acquis, qu’il s’agisse de vaccinations obligatoires ou de croissance économique salvatrice, est bien indispensable.

L’humanité a connu de vrais progrès par le dépassement du « conventionnel » grâce, par exemple, à Hippocrate, Socrate, Léonard de Vinci, Vesale, Newton, Faraday, Martin Luther King ou certains écologistes et thérapeutes. Christophe Colomb, Copernic, Galilée, Champollion et beaucoup d’inconnus furent considérés comme hérétiques parce qu’ils affirmaient des vérités contraires à la pensée ambiante d’une époque donnée. Sortir de l’intégrisme sectaire est la première étape à franchir.

On peut y parvenir demain : en avant dernier ressort, c’est le politique qui décide (c’est pourquoi il y a tant de lobbies), mais en dernier ressort c’est toi.

Avec ton bulletin de vote et l’usage que tu fais du pouvoir d’achat que tu as

encore.

 

vote.png

 

L’amiante a tué à cause de la soumission au Conventionnel.

Le Médiator a tué à cause de la soumission au Conventionnel.

Fukushima a tué à cause de la soumission au Conventionnel.

Le vote et la consommation classiques ont tué à cause de la soumission au conventionnel.

 

Si vous regardez The Island de Michael Bay, vous prendrez conscience que la plupart des gens sont dans un terrier. Quelquefois ils sortent la tête, voient la réalité, mais n’osent pas émerger complètement. 

 

Ton choix est simple : sortir ou mourir

 

 

                                                                            Jean Marc Governatori

Commenter cet article

ankh 03/04/2011 19:42



Informatio assez neutre


sur ce catastrophe


ici en anglais :


Le merveille de YOUTUBE esten géneral que on peut souvent voir


le vrais vérité hihi en lisant les commentaires


et se placer au milieu des deux cotés


http://www.youtube.com/watch?v=nkgW3DwmZms


 


----


et BEN, .  .   EN DERIVANT UN TRES TIT PEU  


le premier pape non italien le pape hollandais Adrien VI en 1520


LEON VENAIT D'UN FAMILLE RICHE ITALIEN et avec ce ADRIEN


je ne peut pas éviter penser àu premier société multi national du monde


le VOC, champion de transport d'esclaves noir,


et sans ce VOC il n'y avait pas du JAZZ, me faisant deriveur champion de votre blog


mes Amours tit chère hollandaise


 


 



a 27/03/2011 21:00



 


Bravo .  .  .  un bon début cet histoire


 


Le progresse toujours dépassé abîmé par les stupidités, par orgueil, ( comme : Not invented here ) et sur tout cupidité, avidité.


On dit ; Oui ça va mieux comparé avec 1492.


 


Mais actuellement il y a 5 milliards qui souffre et a l'époque 5 million


Mille fois plus des objectifs possibles à utiliser, .  .  .   pour donner notre Amour


en action,   actions,


 


comme Vous le faites


et pour cet attitude notre respect et notre amour, .  . chère Ange.


 



Ca va péter 27/03/2011 15:47



La Java des bombes atomiques par Boris Vian.


Mon oncle un fameux bricoleur
Faisait en amateur
Des bombes atomiques
Sans avoir jamais rien appris
C’était un vrai génie
Question travaux pratiques
Il s’enfermait tout’ la journée
Au fond d’son atelier
Pour fair’ des expériences
Et le soir il rentrait chez nous
Et nous mettait en trans’
En nous racontant tout

Pour fabriquer une bombe " A "
Mes enfants croyez-moi
C’est vraiment de la tarte
La question du détonateur
S’résout en un quart d’heur’
C’est de cell’s qu’on écarte
En c’qui concerne la bombe " H "
C’est pas beaucoup plus vach’
Mais un’ chos’ me tourmente
C’est qu’cell’s de ma fabrication
N’ont qu’un rayon d’action
De trois mètres cinquante
Y a quéqu’chos’ qui cloch’ là-d’dans
J’y retourne immédiat’ment

Il a bossé pendant des jours
Tâchant avec amour
D’améliorer l’modèle
Quand il déjeunait avec nous
Il avalait d’un coup
Sa soupe au vermicelle
On voyait à son air féroce
Qu’il tombait sur un os
Mais on n’osait rien dire
Et pis un soir pendant l’repas
V’là tonton qui soupir’
Et qui s’écrie comm’ ça

A mesur’ que je deviens vieux
Je m’en aperçois mieux
J’ai le cerveau qui flanche
Soyons sérieux disons le mot
C’est même plus un cerveau
C’est comm’ de la sauce blanche
Voilà des mois et des années
Que j’essaye d’augmenter
La portée de ma bombe
Et je n’me suis pas rendu compt’
Que la seul’ chos’ qui compt’
C’est l’endroit où s’qu’ell’ tombe
Y a quéqu’chose qui cloch’ là-d’dans,
J’y retourne immédiat’ment

Sachant proche le résultat
Tous les grands chefs d’Etat
Lui ont rendu visite
Il les reçut et s’excusa
De ce que sa cagna
Etait aussi petite
Mais sitôt qu’ils sont tous entrés
Il les a enfermés
En disant soyez sages
Et, quand la bombe a explosé
De tous ces personnages
Il n’en est rien resté

Tonton devant ce résultat
Ne se dégonfla pas
Et joua les andouilles
Au Tribunal on l’a traîné
Et devant les jurés
Le voilà qui bafouille
Messieurs c’est un hasard affreux
Mais je jur’ devant Dieu
En mon âme et conscience
Qu’en détruisant tous ces tordus
Je suis bien convaincu
D’avoir servi la France
On était dans l’embarras
Alors on l’condamna
Et puis on l’amnistia
Et l’pays reconnaissant
L’élu immédiat’ment
Chef du gouvernement



arretezdemontrertoujourslesmemes 02/04/2011 14:37



Génial...je ne suis pas pour laisser exploser tout le monde, hihi, j'aime trop les gens, même ceux qui font des bêtises, mais j'adore le poème...quel talent!


 


merci de ce partage,


 


Es



mato sapa 27/03/2011 15:22



je me suis inscrit 


tendresse toi